Blog Vive

Dépasser le cauchemar
de l’appel téléphonique

Certaines personnes ont la capacité de décrocher leur téléphone avec une facilité incroyable.
Pour tous les autres, au mieux c’est simplement inconfortable, au pire ça peut être une véritable source de stress et d’angoisse.
La principale peur est celle de déranger, surtout avec quelqu’un qu’on connaît peu ou pas.
Voici trois astuces pour mieux vivre ces appels :


1 | Prenez votre responsabilité, laissez-lui la sienne


Lorsque mon téléphone sonne, j’ai trois choix :

  1. Ne pas prendre l’appel (je suis indisponible)

  2. Prendre l’appel et demander à ce qu’on échange ultérieurement (je suis indisponible)

  3. Prendre l’appel (je suis disponible)


Mon interlocuteur ne connaît pas mon agenda. Si je décide de prendre l’appel alors que je suis indisponible, c’est mon choix, je suis seul.e responsable pour cela.

De la même façon, votre interlocuteur choisi de répondre à votre appel lorsqu’il le fait, vous n’avez pas à marcher sur des œufs ou à vous excuser de quoi que ce soit. Vous avez appelé, il a décidé de prendre l’appel. Vous pouvez dire au-revoir à ce sentiment de culpabilité.

répondre au téléphone

2 | choisissez vos questions


Tandis que j’entrais tout juste dans le monde du travail, j’appelle un jour l’un de nos clients et lui demande par reflexe « est-ce que je vous dérange ? », pensant faire preuve de courtoisie. À quoi il s’est empressé de me répondre « vous me dérangez toujours ».

C’est une question que je n’ai plus jamais posé. Ne tendez pas le bâton pour vous faire battre.

  1. S’il n’était pas disponible pour prendre votre appel : c’est sa responsabilité.

  2. Choisissez vos questions en fonction des réponses que vous souhaitez obtenir. Ne posez pas de questions dont la réponse pourrait vous déstabiliser. Par exemple « Seriez-vous disponible prochainement pour un rendez-vous ? – Non. »

Privilégiez des questions qui tendent vers votre objectif « Quand pourrions-nous nous rencontrer ? »

  3. Préparez vos questions par écrit, ce sera sécurisant et vous garderez le fil.


Répondez au téléphone avec le sourire

3 | N’en faites pas une affaire personnelle


Si votre interlocuteur ne souhaite pas donner suite, c’est son droit. Il y’a dans ce monde assez de personnes différentes pour que vous trouviez les partenaires qui vous correspondent. Et si ce n’est pas la personne que vous appelez en premier, ce sera la suivante. Ou bien la vingtième. Plus vous vous préparerez à l’éventualité d’un refus, moins vous le vivrez comme un échec personnel. Loin d’être fataliste, vous savez simplement que c’est une possibilité et donc cela ne vous heurtera pas – ou moins – si cela arrive.

Je vous souhaite des appels téléphoniques plus sereins avec ces quelques astuces.